L’aide aux devoirs en ligne : un plus pour étudier

Gratuit
Recevez toutes nos informations et actualités par Email.

Entrez votre adresse email:

La Nouvelle République

Source : Un article de La Nouvelle République - daté du 07 octobre 2010 - signé Édith Van Cutsem. Cliquez ici pour y accéder.

Faire et refaire les exercices pour les réussir sans rien demander à personne, c’est possible. Avec l’aide aux devoirs en ligne, c’est simple… comme un clic.

Pour l’élève qui n’a pas Internet à la maison, pour celui qui n’ose pas demander une nouvelle explication en cours mais qui sent qu’il n’a pas compris, voilà l’aide aux devoirs en ligne.
Présente depuis trois ans en Vendômois au lycée des métiers Ampère, cette assistance informatique tend à se développer dans d’autres établissements de la Région, le conseil régional finançant l’opération.

Coup de pouce gratuit pour élèves en difficultés

Lundi, au lycée Ampère, lors du lancement du dispositif auprès des représentants de treize lycées qui se sont portés volontaires et qui disposent d’un internat, Béatrice Arruga, vice-présidente du conseil régional en charge des affaires scolaires, rappelait qu’il s’agissait « d’une démarche en faveur de l’égalité des chances et de l’élévation du niveau de qualification. L’objectif : offrir aux élèves des lycées ayant un taux de décrochage important de l’ordre de 15 %, un soutien scolaire par l’utilisation d’un logiciel dédié ».

Au lycée Ampère, Nabil Benmaajouz, enseignant référent de l’aide aux devoirs, affirme que ce dispositif permet une meilleure cohésion au sein des classes. « L’élève trouve une réponse en fonction de ses besoins et de ses niveaux. De n’importe quel ordinateur, il peut passer librement d’un programme à l’autre pour vérifier ses connaissances en salle Internet ou en CDI. Et peut recommencer autant de fois qu’il le souhaite sans que personne ne le juge ou ne le note. »

Au lycée Ampère, cette année, 360 élèves sur 420 contre 304 l’an passé se sont inscrits pour cette aide aux devoirs basée sur le volontariat. C’est le second établissement du Loir-et-Cher puisqu’il a été rejoint cette année par le lycée professionnel Denis-Papin de Romorantin. Pour les treize établissements volontaires en région Centre, il s’agit d’un investissement de 38.367 € TTC pour un maximum de 4.330 élèves. Édith Van Cutsem

  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »
  • »